Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Parution du Cueilleur de rêves de Pascal Millet

Publié le par Sixto

Le 9 septembre vient de paraître en librairie Le Cueilleur de rêves de Pascal Millet. Cet ouvrage est le premier de la toute nouvelle collection des éditions Sixto : no border.

 

Sixto est une maison d’édition dédiée à la littérature policière, dans toutes ces variations : roman policier, thriller, roman noir... Sa nouvelle collection, no border, s’adresse aux lecteurs de 15 ans et plus, déjà « jeunes adultes ». Parce que la littérature policière est une littérature en mouvement qui traite de notre société et de notre époque, cette collection accueille des romans pour penser le monde d’aujourd’hui et imaginer celui de demain.

 

Ils mettent en scène des héros à cette période-frontière, entre l’adolescence et l’âge adulte, animés par les questionnements propres à ce moment si particulier de la vie (sens de l’existence, relations avec les pairs...). Ils traduisent le désir d’explorer, de vivre des aventures et de changer le monde qui animent les adolescents.

 

À travers les intrigues qui abordent des thèmatiques à la fois intimistes et sociétales, les histoires parlent des premières confrontations au côté sombre de la vie, à la pulsion de mort, à l’angoisse. Lire un roman est une expérience. Elle peut nous changer, nous permettre d’appréhender la complexité, nous apporter des réponses. Lire un polar, c’est chercher à comprendre ce qui peut pousser les hommes au désespoir ou à la folie.

 

La collection se veut ouverte à tous les genres de la littérature policière. Cependant, une place particulière est faite au roman d’anticipation, genre qui interroge la société de demain. Du polar avec une petite dose de fantastique, parce que l’adolescence est un âge où l’évènement le plus anodin peut initier une aventure extraordinaire !

 

Les romans de cette collection sont, pour les adolescents, un premier pas vers le polar adulte. Romans-passerelle, ils peuvent permettre un dialogue entre ceux qui font le monde d’aujourd’hui et ceux qui feront le monde de demain.

 

Avec Le Cueilleur de rêves, Pascal Millet signe un thriller d’anticipation haletant et original, allégorie sur la destinée humaine et l’existence en général.

 

Pascal Millet est né en France et a vécu douze ans au Québec. Après avoir été guide aux baleines dans la région de Tadoussac, il a étudié à l’Université de Montréal et a travaillé comme rédacteur scientifique pour le ministère de l’Environnement canadien. Auteur de nouvelles, de romans noirs et de livres pour la jeunesse, il vit désormais en Bretagne où il anime des ateliers d’écriture dans des établissements scolaires et pénitentiaires. Plusieurs de ses textes ont été traduits en anglais et en espagnol. Son précédent roman, Sayonara, publié lui aussi aux éditions Sixto dans sa collection Le Cercle, rencontre un véritable succès auprès des lecteurs et des critiques. Il est une voix à découvrir !

 

Couverture du roman Le Cueilleur de rêves

Couverture du roman Le Cueilleur de rêves

Voir les commentaires

AU COMPTOIR DES REVES - LE GUERRIER MOUKTAR - ARNAUD LE GOUEFFLEC

Publié le par Bob

Cet article est reposté depuis Bob Polar Express.

Voir les commentaires

Avec la collection no border, oublions les frontières !

Publié le par Sixto

Le 9 septembre prochain, Sixto crée une nouvelle collection, no border, à la faveur de la parution du Cueilleur de rêves de Pascal Millet.

no border s'adresse aux lecteurs de 15 ans et plus, déjà « jeunes adultes ». À travers des intrigues qui abordent des thèmatiques à la fois intimistes et sociétales, les romans mettent en scène des héros à cette période-frontière, entre l’adolescence et l’âge adulte, animés par les questionnements propres à ce moment si particulier de l'existence. 

La collection se veut ouverte à tous les genres de la littérature policière. Une place particulière est aussi faite au roman d’anticipation, genre qui interroge la société de demain. Du polar avec une petite dose de fantastique, parce que l’adolescence est un âge où l'évènenement le plus anodin peut initier une aventure extraordinaire !

Couverture du roman de Pascal Millet, Le cueilleur de rêves

Couverture du roman de Pascal Millet, Le cueilleur de rêves

Voir les commentaires

Parution du Guerrier mouktar d'Arnaud Le Gouëfflec

Publié le par Sixto

Le 10 juin sort en librairie le nouveau roman d'Arnaud Le Gouëfflec, Le guerrier mouktar, une comédie tragique. Des personnages haut en couleur, un cambriolage qui dérape, le tout servi par une écriture espiègle et onirique.

 

Le Colonel était un prodigieux conteur, meilleur que la Shéhérazade des Mille et Unes Nuits. Son truc, c’était l’Inde des nababs et des maharadjas. Il ne pensait qu’à ça. Quand il avait un coup dans le nez, il parlait de choses exotiques et lointaines et tous les films du monde prenaient alors un coup de pâle. Il avait de la couleur dans le langage et de la musique dans la voix. Mais les contes, ça ne suffit pas toujours. À un moment, il faut faire de sa vie un morceau de bravoure et ouvrir la porte des rêves. Avec un pied de biche, s’il le faut.

 

Véritable odyssée urbaine, poétique et argotique, Le guerrier mouktar est à la virgule près, tendu et affûté, drôle et tragique. 

 

Touche-à-tout inspiré – musicien, auteur de romans, pièces de théâtre, chansons et scénarios de bande dessinée –, Arnaud Le Gouëfflec crée une œuvre atypique. Dans son univers surréaliste, les thèmes du masque, du fantastique niché dans le quotidien ou de l’art magique de la dissimulation reviennent en leitmotive. Il a signé aux éditions Sixto un album de bande dessinée remarqué en duo avec le dessinateur Briac, La nuit Mac Orlan, et un roman, Basile et Massue, ode à l’amité empreinte de gravité mais aussi d’humour.

Parution du Guerrier mouktar d'Arnaud Le Gouëfflec

Voir les commentaires

" Si tout est du même acabit, il va falloir compter sur eux sévèrement "

Publié le par Sixto

L'un des principaux blogs des littératures policières, Unwalkers, a beaucoup aimé Sayonara de Pascal Millet.

Unwalkers qui propose des « chroniques noires sans langue de bois mais avec parti pris revendiqué », déclare, en parlant des éditions Sixto, " si tout est du même acabit, il va falloir compter sur eux sévèrement". Alors, allez-y, comptez sur nous sévèrement !

Retrouvez l'article ici.

" Si tout est du même acabit, il va falloir compter sur eux sévèrement "

Voir les commentaires

Hervé Delouche du collectif 813 nous parle de Pascal Millet et de Sixto

Publié le par Sixto

Hervé Delouche, de l'association 813, a beaucoup aimé le dernier-né des éditions Sixto, et il le dit !

Le dernier vendredi du mois, dans Variation, noirCnoir prend ses aises et devient Variation en Noir. Cette émission mensuelle est réalisée en collaboration avec 813, l’association des amis des littératures policières, et, en particulier, avec Hervé Delouche, son président.

Au sommaire ce mois-ci : Sayonara de Pascal Millet et les éditions Sixto.

Voir les commentaires

Parution de Toussaint 66/99 à la faveur du Goéland Masqué

Publié le par Sixto

Les éditions Sixto publient le 13 mai en librairie, à la faveur du festival du Goéland Masqué, le premier album de Kris et Julien Lamanda dans une version revue et augmentée au sein de la nouvelle collection l’avventura.

 

Mercenaire et baroudeur exilé en Afrique, Toussaint Polignac n’est pas rentré chez lui depuis plus de quinze ans. Le décès de sa mère l’oblige à revenir d’urgence en France, où il découvre les dernières volontés maternelles. Il va devoir disperser les cendres de « Mamita » au fin fond de l’Afrique, continent qu’elle n’a jamais visité mais qui l’a longtemps privée de son fils. Commence alors pour Toussaint un étrange voyage, rythmé par les conversations oniriques qu’il entretient avec l’urne funéraire et les rencontres tout droit issues de son passé. Au bout de la route, il y a aura sans doute bien plus qu’un simple respect, de véritables retrouvailles…

 

Le duo s’est attelé à une histoire familiale, drôle et sensible, imaginée par Kris d’après les souvenirs de ses oncles, infatigables baroudeurs longtemps expatriés de l’autre côté de la Méditerrannée. Il nous propose un parcours initiatique à rebours et une découverte très particulière du continent africain. Un album empreint d’humanité et de poésie.

 

Julien Lamanda a remporté l’Alph’art scolaire du festival d’Angoulême à 17 ans ! Pour Toussaint 66 Kris a été nommé au prix René Goscinny du meilleur jeune scénariste et l’album a obtenu le prix du meilleur premier album au festival d’Amiens.

 

La présente édition est revue et augmentée des planches en couleur de Toussaint 99 et de L’Aventurier, ainsi que d’un dossier des auteurs contant leur fantastique aventure Toussaint 66.

 

Retrouvez Julien Lamanda au festival du Goéland Masqué les 14, 15 et 16 mai, à la librairie Excalibulle le 21 mai et à la librairie Dialogues le 23 mai.

La couverture de Toussaint 66/99

La couverture de Toussaint 66/99

Voir les commentaires

Adieu à l'enfance et l'insouciance

Publié le par Sixto

K-Libre a lu et apprécié Sayonara de Pascal Millet, et Laurent Greusard l'écrit.

 

Le titre annonce de lui-même l'idée d'un départ ou d'un changement. D'ailleurs, le récit s'ouvre sur cette promesse de voyage. Zeb a promis à son frère, Ray, adolescent, de l'emmener au Japon, histoire de voir du pays et de quitter cette routine oppressante du petit village québécois dans lequel tous deux végètent. Mais, un matin, Zeb a disparu sans un mot et surtout sans avoir emmené avec lui Ray, malgré sa promesse. Pascal Millet met également en avant le fait que le changement, c'est aussi de manière métaphorique, le passage de l'état d'adolescent à celui d'adulte. C'est un passage qui effraie beaucoup, autant les enfants que leurs parents. Ray va effectuer ce voyage mental, en côtoyant les adultes, les amis de son frère, sa petite amie, ceux qui pourraient le renseigner sur ce départ soudain et muet. Mais c'est un voyage plein d'embuches, une route pavée d'éléments étranges - un ami agonisant sur le bord de la route, Lou, la copine de son frère, qui court avec un autre homme nue dans les champs et le tue...

Le romancier a écrit plusieurs histoires pour la jeunesse et cela se sent à la fois dans le thème choisi et dans une écriture simple à fleur de peau qui décrit les sentiments et la psychologie des personnages avec le regard de l'innocence. Comment faire dans un monde où les repères sont si flous, où les adultes mentent et où les actes sont égoïstes ? L'auteur, sans dévoiler le final de l'histoire, décrit cette lente descente vers le monde adulte, un monde de faux semblants, où ne règnent que les rapports de force, où tout n'est que tricherie (Zeb non seulement ment à son frère mais il est également un joueur de poker qui n'hésite pas à tricher pour gagner) où même la famille ne semble être un refuge sûr. À cet égard la seule chose qui relie les membres de la famille de Ray, c'est une arme à feu que chacun utilise contre soi ou les autres. L'un des passages de l'adolescence à l'adulte, c'est la traversée du feu qu'est la découverte de la sexualité. Ici, elle apparaît en filigrane, là aussi comme une version dégradée du monde, comme un rapport de force, comme une chose un peu honteuse, et Pascal Millet la décrit sans voyeurisme ni tapage, comme un élément naturel, dur parfois, mais avec pudeur et retenue. Sayonara cerne quelques personnages, dans un petit village paumé au fin fond du Québec avec des gens qui s'agitent, qui essaient de (sur)vivre, qui ont des rêves ou qui sont contents de leur vie simple, qui sont coincés dans leurs propres soucis, qui auraient peut-être envie de monter dans une voiture et de foncer vers le Japon. Bref des gens qui pourraient vivre n'importe où et surtout être nous, des êtres humains enserrés dans une intrigue noire et non des super-héros sauvant le monde.

 

Citation

Il me dit saynonara et je souris. Juste des mots, je le sais, des clichés indélébiles et fixés dans mon esprit, des sons étranges et rugueux expulsés de sa gorge.”

 

Laurent Greusard

Voir les commentaires

Toussaint 66/99 de Kris et Julien Lamanda bientôt en librairie

Publié le par Sixto

Retrouvez le 13 mai en librairie le premier album de Kris et Julien Lamanda dans une version revue et augmentée, publiée au sein de la nouvelle collection des éditions Sixto, l’avventura.

 

Mercenaire et baroudeur exilé en Afrique, Toussaint Polignac n’est pas rentré chez lui depuis plus de quinze ans. Le décès de sa mère l’oblige à revenir d’urgence en France, où il découvre les dernières volontés maternelles. Il va devoir disperser les cendres de « Mamita » au fin fond de l’Afrique, continent qu’elle n’a jamais visité mais qui l’a longtemps privée de son fils. Commence alors pour Toussaint un étrange voyage, rythmé par les conversations oniriques qu’il entretient avec l’urne funéraire et les rencontres tout droit issues de son passé. Au bout de la route, il y a aura sans doute bien plus qu’un simple respect, de véritables retrouvailles…

 

Le duo s’est attelé à une histoire familiale, drôle et sensible, imaginée par Kris d’après les souvenirs de ses oncles, infatigables baroudeurs longtemps expatriés de l’autre côté de la Méditerrannée. Il nous propose un parcours initiatique à rebours et une découverte très particulière du continent africain. Un album empreint d’humanité et de poésie.

 

Julien Lamanda a remporté l’Alph’art scolaire du festival d’Angoulême à 17 ans ! Pour Toussaint 66 Kris a été nommé au prix René Goscinny du meilleur jeune scénariste et l’album a obtenu le prix du meilleur premier album au festival d’Amiens.

 

La présente édition est revue et augmentée des planches en couleur de Toussaint 99 et de L’Aventurier, ainsi que d’un dossier des auteurs contant leur fantastique aventure Toussaint 66.

Toussaint 66/99 de Kris et Julien Lamanda bientôt en librairie

Voir les commentaires

Sayonara de Pascal Millet sélectionné pour Cognac

Publié le par Sixto

La nouvelle vient de tomber, et elle fait chaud au coeur :

 

Sayonara de Pascal Millet est en lice pour le Prix 2016 des Bibliothèques et des Médiathèques de Grand Cognac, parrainé par "POLAR" le Festival de Cognac !

 

Le nord du Québec, un petit village au bord de la route 138. Ray veut tout quitter, partir avec son grand frère Zeb au Japon. Mais quand ce dernier disparaît, Ray se sent abandonné, seul face à la violence d’un monde où les hommes n’ont d’intérêt que pour le jeu et le braconnage. Pourra-t-il trouver auprès de Lou, l’amoureuse de Zeb, une raison d’espérer ?

Pascal Millet trouve des mots justes et puissants pour faire parler son jeune héros à la dérive, Ray, personnage émouvant dans sa solitude et sa difficulté à affronter une vérité familiale cruelle. On découvre la vie d’un village québécois rongé par la rudesse des rapports humains. Un texte original, entre roman noir et roman de l’initiation.

Pascal Millet est né en France et a vécu douze ans au Québec. Après avoir été guide aux baleines dans la région de Tadoussac, il a étudié à l’Université de Montréal et a travaillé comme rédacteur scientifique pour le ministère de l’Environnement canadien. Auteur de nouvelles, de romans noirs et de livres pour la jeunesse, il vit désormais en Bretagne où il anime des ateliers d’écriture dans des établissements scolaires et pénitentiaires. Plusieurs de ses textes ont été traduits en anglais et en espagnol.

Sayonara de Pascal Millet sélectionné pour Cognac

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>