Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Carte blanche pour Métal amer

Publié le par Sixto

À l’occasion de leur cinquième anniversaire les éditions Sixto ont souhaité donner carte blanche à l’écrivain de roman noir Yvon Coquil. Il a ainsi concocté les nouvelles réalistes de Métal amer, bijou d’humanité et témoignage sans pareil sur les conditions de travail et les relations humaines au sein des arsenaux, et tout particulièrement celui de Brest.

Dans ces nouvelles à l’humour corrosif, l’auteur croise mémoire collective et souvenirs personnels. Au carrefour du polar et du roman prolétarien, il donne de la voix à ce continent silencieux, celui des ouvriers des chantiers navals. Ses personnages, des êtres au bord de la rupture, sous la ligne de flottaison, tentent encore de résister. Ti-Jean, Arsène, Abdel, les sapajous, tous rêvent que demain la vie commence. Enfin, mettre à bas les cadences infernales et ne plus perdre sa vie à la gagner.

Yvon Coquil a travaillé une trentaine d’années au sein de l’arsenal à Brest, notamment en tant que charpentier-tôlier. Grand lecteur de Larry Brown, Louis Guilloux, Daniel Woodrell et Jean Mecker, il n’aime désormais rien tant qu’appeler la fiction pour dire sa vérité. En 2015, il a signé aux éditions Sixto un album de bande dessinée remarqué en duo avec le dessinateur Briac, Quitter Brest

Avec l’évidente volonté d’arracher les personnages et les lieux à l’oubli, de témoigner de leur existence, Yvon Coquil montre avec une singulière humanité de regard comment certains vivent.

Couverture de Métal amer de Yvon Coquil

Couverture de Métal amer de Yvon Coquil

Voir les commentaires

Les éditions Sixto au festival Quai des Bulles

Publié le par Sixto

À quelques jours de leur cinquième anniversaire, les éditions Sixto se rendent une nouvelle fois à Saint-Malo pour la 36ème édition de Quai des Bulles, festival de la bande dessinée et de l'image projetée. À cette occasion venez les retrouver sur le stand D26.

 

Cette année encore, pas moins d'une dizaine d'expositions sont proposées aux fans du neuvième art : Mickey vu par Loisel, Cosey, Tébo, Keramidas et Trondheim / Luciano Bottaro / Nuit noire sur Brest... Le festival accueille aussi près de 500 auteurs, une centaine d'éditeurs, des fanzines et de la para-bd.

 

N'hésitez pas à venir sur le stand, le D26 ! Vous pourrez ainsi rencontrer Kris, Germain Boudier, Briac, Julien Lamanda, Olivier Keraval et Luc Monnerais.

Les éditions Sixto au festival Quai des Bulles

Voir les commentaires

Germain Boudier remporte le prix Polar au festival de Cognac

Publié le par Sixto

L'auteur de bande dessinée Germain Boudier vient de remporter le prix Polar au festival de Cognac pour son roman graphique Insomnies, publié aux éditions Sixto.

 

Quelque peu désabusé, Damien tente d’exorciser l’ennui de ses journées de travail par de longues promenades en bord de mer. Armé de ses fidèles compagnons, son appareil photo – il l’aide à débusquer l’inédit dans la routine – et son dictaphone – proclamé thérapeute –, il arpente à grandes enjambées le chemin côtier qui longe Concarneau. Il repasse le film de sa vie : son travail, ses enfants, sa femme. Il imagine ce qu’il ne voit pas et se demande s’il y a encore de la place, dans le quotidien, pour la grande aventure. Ses rêveries, au bout de la nuit, lui soufflent que oui...

 

À la fois récit intimiste et intrigue policière, Insomnies est un superbe exercice de style graphique où s’entremêlent dessins au feutre et séquences au lavis. Ces sauts graphiques traduisent les moments de rêve qui s’immiscent peu à peu dans le quotidien du personnage. Germain Boudier nous livre les tourments de la crise de la quarantaine avec humour et poésie, sans jamais sombrer dans le pathos. On peut parcourir le monde, c’est toujours avec soi-même que l’on voyage et avec qui l’on doit faire la paix.

 

Germain Boudier est originaire de la banlieue parisienne mais s’est exilé dans le Finistère il y a de cela quelques années. Architecte de formation, il publie sa première bande dessinée Le Serin est un pigeon comme les autres en 2005, puis La Saison du Serin en 2008, aux éditions La Boîte à Bulles. Il réalise chez Futuropolis, en 2008 et 2010, deux tomes du Tour en Caravane. Il a reçu diverses distinctions : un Premier prix au festival Quai des Bulles 2002 et un Prix coup de cœur en 2003 au festival de Perros-Guirec. Parallèlement, il mène une activité d’artiste peintre et de sculpteur.

 

Ce prix décerné à Cognac vient à nouveau saluer l'originalité de son travail et la finesse de ses récits. Une belle personne à découvrir !

Germain Boudier

Germain Boudier

Voir les commentaires

Parution du Cueilleur de rêves de Pascal Millet

Publié le par Sixto

Le 9 septembre vient de paraître en librairie Le Cueilleur de rêves de Pascal Millet. Cet ouvrage est le premier de la toute nouvelle collection des éditions Sixto : no border.

 

Sixto est une maison d’édition dédiée à la littérature policière, dans toutes ces variations : roman policier, thriller, roman noir... Sa nouvelle collection, no border, s’adresse aux lecteurs de 15 ans et plus, déjà « jeunes adultes ». Parce que la littérature policière est une littérature en mouvement qui traite de notre société et de notre époque, cette collection accueille des romans pour penser le monde d’aujourd’hui et imaginer celui de demain.

 

Ils mettent en scène des héros à cette période-frontière, entre l’adolescence et l’âge adulte, animés par les questionnements propres à ce moment si particulier de la vie (sens de l’existence, relations avec les pairs...). Ils traduisent le désir d’explorer, de vivre des aventures et de changer le monde qui animent les adolescents.

 

À travers les intrigues qui abordent des thèmatiques à la fois intimistes et sociétales, les histoires parlent des premières confrontations au côté sombre de la vie, à la pulsion de mort, à l’angoisse. Lire un roman est une expérience. Elle peut nous changer, nous permettre d’appréhender la complexité, nous apporter des réponses. Lire un polar, c’est chercher à comprendre ce qui peut pousser les hommes au désespoir ou à la folie.

 

La collection se veut ouverte à tous les genres de la littérature policière. Cependant, une place particulière est faite au roman d’anticipation, genre qui interroge la société de demain. Du polar avec une petite dose de fantastique, parce que l’adolescence est un âge où l’évènement le plus anodin peut initier une aventure extraordinaire !

 

Les romans de cette collection sont, pour les adolescents, un premier pas vers le polar adulte. Romans-passerelle, ils peuvent permettre un dialogue entre ceux qui font le monde d’aujourd’hui et ceux qui feront le monde de demain.

 

Avec Le Cueilleur de rêves, Pascal Millet signe un thriller d’anticipation haletant et original, allégorie sur la destinée humaine et l’existence en général.

 

Pascal Millet est né en France et a vécu douze ans au Québec. Après avoir été guide aux baleines dans la région de Tadoussac, il a étudié à l’Université de Montréal et a travaillé comme rédacteur scientifique pour le ministère de l’Environnement canadien. Auteur de nouvelles, de romans noirs et de livres pour la jeunesse, il vit désormais en Bretagne où il anime des ateliers d’écriture dans des établissements scolaires et pénitentiaires. Plusieurs de ses textes ont été traduits en anglais et en espagnol. Son précédent roman, Sayonara, publié lui aussi aux éditions Sixto dans sa collection Le Cercle, rencontre un véritable succès auprès des lecteurs et des critiques. Il est une voix à découvrir !

 

Couverture du roman Le Cueilleur de rêves

Couverture du roman Le Cueilleur de rêves

Voir les commentaires

AU COMPTOIR DES REVES - LE GUERRIER MOUKTAR - ARNAUD LE GOUEFFLEC

Publié le par Bob

Cet article est reposté depuis Bob Polar Express.

Voir les commentaires

Avec la collection no border, oublions les frontières !

Publié le par Sixto

Le 9 septembre prochain, Sixto crée une nouvelle collection, no border, à la faveur de la parution du Cueilleur de rêves de Pascal Millet.

no border s'adresse aux lecteurs de 15 ans et plus, déjà « jeunes adultes ». À travers des intrigues qui abordent des thèmatiques à la fois intimistes et sociétales, les romans mettent en scène des héros à cette période-frontière, entre l’adolescence et l’âge adulte, animés par les questionnements propres à ce moment si particulier de l'existence. 

La collection se veut ouverte à tous les genres de la littérature policière. Une place particulière est aussi faite au roman d’anticipation, genre qui interroge la société de demain. Du polar avec une petite dose de fantastique, parce que l’adolescence est un âge où l'évènenement le plus anodin peut initier une aventure extraordinaire !

Couverture du roman de Pascal Millet, Le cueilleur de rêves

Couverture du roman de Pascal Millet, Le cueilleur de rêves

Voir les commentaires

Parution du Guerrier mouktar d'Arnaud Le Gouëfflec

Publié le par Sixto

Le 10 juin sort en librairie le nouveau roman d'Arnaud Le Gouëfflec, Le guerrier mouktar, une comédie tragique. Des personnages haut en couleur, un cambriolage qui dérape, le tout servi par une écriture espiègle et onirique.

 

Le Colonel était un prodigieux conteur, meilleur que la Shéhérazade des Mille et Unes Nuits. Son truc, c’était l’Inde des nababs et des maharadjas. Il ne pensait qu’à ça. Quand il avait un coup dans le nez, il parlait de choses exotiques et lointaines et tous les films du monde prenaient alors un coup de pâle. Il avait de la couleur dans le langage et de la musique dans la voix. Mais les contes, ça ne suffit pas toujours. À un moment, il faut faire de sa vie un morceau de bravoure et ouvrir la porte des rêves. Avec un pied de biche, s’il le faut.

 

Véritable odyssée urbaine, poétique et argotique, Le guerrier mouktar est à la virgule près, tendu et affûté, drôle et tragique. 

 

Touche-à-tout inspiré – musicien, auteur de romans, pièces de théâtre, chansons et scénarios de bande dessinée –, Arnaud Le Gouëfflec crée une œuvre atypique. Dans son univers surréaliste, les thèmes du masque, du fantastique niché dans le quotidien ou de l’art magique de la dissimulation reviennent en leitmotive. Il a signé aux éditions Sixto un album de bande dessinée remarqué en duo avec le dessinateur Briac, La nuit Mac Orlan, et un roman, Basile et Massue, ode à l’amité empreinte de gravité mais aussi d’humour.

Parution du Guerrier mouktar d'Arnaud Le Gouëfflec

Voir les commentaires

" Si tout est du même acabit, il va falloir compter sur eux sévèrement "

Publié le par Sixto

L'un des principaux blogs des littératures policières, Unwalkers, a beaucoup aimé Sayonara de Pascal Millet.

Unwalkers qui propose des « chroniques noires sans langue de bois mais avec parti pris revendiqué », déclare, en parlant des éditions Sixto, " si tout est du même acabit, il va falloir compter sur eux sévèrement". Alors, allez-y, comptez sur nous sévèrement !

Retrouvez l'article ici.

" Si tout est du même acabit, il va falloir compter sur eux sévèrement "

Voir les commentaires

Hervé Delouche du collectif 813 nous parle de Pascal Millet et de Sixto

Publié le par Sixto

Hervé Delouche, de l'association 813, a beaucoup aimé le dernier-né des éditions Sixto, et il le dit !

Le dernier vendredi du mois, dans Variation, noirCnoir prend ses aises et devient Variation en Noir. Cette émission mensuelle est réalisée en collaboration avec 813, l’association des amis des littératures policières, et, en particulier, avec Hervé Delouche, son président.

Au sommaire ce mois-ci : Sayonara de Pascal Millet et les éditions Sixto.

Voir les commentaires

Parution de Toussaint 66/99 à la faveur du Goéland Masqué

Publié le par Sixto

Les éditions Sixto publient le 13 mai en librairie, à la faveur du festival du Goéland Masqué, le premier album de Kris et Julien Lamanda dans une version revue et augmentée au sein de la nouvelle collection l’avventura.

 

Mercenaire et baroudeur exilé en Afrique, Toussaint Polignac n’est pas rentré chez lui depuis plus de quinze ans. Le décès de sa mère l’oblige à revenir d’urgence en France, où il découvre les dernières volontés maternelles. Il va devoir disperser les cendres de « Mamita » au fin fond de l’Afrique, continent qu’elle n’a jamais visité mais qui l’a longtemps privée de son fils. Commence alors pour Toussaint un étrange voyage, rythmé par les conversations oniriques qu’il entretient avec l’urne funéraire et les rencontres tout droit issues de son passé. Au bout de la route, il y a aura sans doute bien plus qu’un simple respect, de véritables retrouvailles…

 

Le duo s’est attelé à une histoire familiale, drôle et sensible, imaginée par Kris d’après les souvenirs de ses oncles, infatigables baroudeurs longtemps expatriés de l’autre côté de la Méditerrannée. Il nous propose un parcours initiatique à rebours et une découverte très particulière du continent africain. Un album empreint d’humanité et de poésie.

 

Julien Lamanda a remporté l’Alph’art scolaire du festival d’Angoulême à 17 ans ! Pour Toussaint 66 Kris a été nommé au prix René Goscinny du meilleur jeune scénariste et l’album a obtenu le prix du meilleur premier album au festival d’Amiens.

 

La présente édition est revue et augmentée des planches en couleur de Toussaint 99 et de L’Aventurier, ainsi que d’un dossier des auteurs contant leur fantastique aventure Toussaint 66.

 

Retrouvez Julien Lamanda au festival du Goéland Masqué les 14, 15 et 16 mai, à la librairie Excalibulle le 21 mai et à la librairie Dialogues le 23 mai.

La couverture de Toussaint 66/99

La couverture de Toussaint 66/99

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>